ETE 2011

 

La première fonction d'un journaliste est d'INFORMER.
Puis former.
Puis divertir.
  
J'ai entendu ceci mille fois à l'école de journalisme.
  
En tant que journaliste gastronomique, c'est ce que je fais.
Je mange.
Puis je bois.
Puis, plus tard, j'écris.
  
J'écris des articles.
Des reportages.
Des colonnes d'opinion.
Des livres.
Et même des critiques gastronomiques.
Ah, les fameuses critiques gastronomiques!
  
Je n'ai pas toujours fait de la critique gastronomique.
En tout cas, pas à mes débuts.
Comme Serge Lutens dit si bien "on ne peut pas faire ce métier à vingt ans, un nez ça s'éduque".
Un palais, aussi, monsieur Lutens.
  
Mon collègue Tom Harrow (The Economist) a fait hier un papier très drôle sur le fait que tout le monde aujourd'hui est critique culinaire (consultable ici-->link).... je crois qu'il n'aime vraiment pas les bloggers amateurs.

Il indique, entre autres, "j'aimerais que les critiques actuels mangent un peu moins et qu'ils pensent un petit peu plus". 
Puis, il ajoute "et écrire également un peu moins. Dans certains cas, il serait bien qu'ils n'écrivent rien".

  
Voici ma critique culinaire de la Tarte aux Pommes par le Chef Alain Passard, Restaurant L'Arpège***, Paris:
  
Probablement, la meilleure tarte aux pommes que j'ai mangée jusqu'à présent.

                  SL374889

                                       SL374891.JPG    

 


Thursday 11 august 2011 4 11 /08 /Ago /2011 18:07
- Por maria canabal - Escribir un comentario - Ver los 0 comentarios
Volver a la página principal
Crear un blog en OverBlog - Contacto - C.G.U - Remuneración por el programa "Gana con tu Blog" - Reportar un abuso - Artículos más comentados