Overblog Seguir este blog
Administration Create my blog
9 marzo 2012 5 09 /03 /marzo /2012 09:00

yamazaki-1984.JPG

 

 

Au nez, arôme frais des fruits, de raisins secs et de crème caramel. Rappel de Xeres, bois de chêne et des fruits secs doux et riches. En ajoutant de l'eau, il devient rond, huileux, avec une texture agréable, de plus en plus piquante, avec une légère amertume en bouche.

 

yamazaki-1984-2.jpg

 

Fin sur des fruits secs, des figues et les dattes.

On retrouve les caractéristiques de cette distillerie confidentielle !

Je vous conseille de lire également GASTRONOMAD 8

 

visual_yamazaki01.jpg

 

 

 

 

 

6a0120a6dc16ed970b0168e53ed88c970c-800wi

Repost 0
Published by maria canabal - en Wine & Spirits
Comenta este artículo
29 febrero 2012 3 29 /02 /febrero /2012 10:00

 

 

YBIC 013

 

Harmonies

 

Avant toute chose, une recommandation : ne jamais servir l’Yquem glacé, mais seulement frais (12°, 13°, 14°). Tel, il sera parfait compagnon pour un excellent foie gras.

C’est un mariage amplement consommé !

 

Après l’entrée, pourquoi ne pas poursuivre le service de l’Yquem avec quelques poissons en sauce blanche, une sole, un turbot par exemple ? Les plus grands chefs ont réussi avec bonheur son union avec le homard.

 

Plus modestement, nombre de préparations de viandes blanches, nombre d’accommodements des volailles (notamment la poule au pot) et gibiers à plume gagneront avec l’Yquem un supplément d’âme.

 

L’Yquem supporte-t-il étonnamment bien la proximité gustative d’une vinaigrette bien relevée.

 

Il se révèle sublime sur le Roquefort, ce prince des fromages pourtant si redouté, même par de très grands rouges !

 

En fait, c’est finalement dans son accord le plus traditionnel qu’il faut se montrer le plus circonspect : gare aux rivalités de sucres et de saveurs au dessert !

 

En règle générale, point de chocolat, point de sorbets. Evitez les desserts par trop sucrés.

Le mieux : le Blanc-Manger, ou autres préparations à base d’amandes. Excellentes aussi, les poires pochées.

 

La devise de l’Yquem serait-elle «de l’audace, encore de l’audace… » ?

 

 

6a0120a6dc16ed970b0168e53ed88c970c-800wi

 

Repost 0
Published by maria canabal - en Wine & Spirits
Comenta este artículo
28 febrero 2012 2 28 /02 /febrero /2012 10:00

Y_0338.JPG

Crédit Photo: Château d'Yquem

 

Vigne

 

Tout commence avec une sélection rigoureuse des pieds de vigne (perpétuée depuis plus d’un siècle et fixée aujourd’hui dans un conservatoire de clones) qui, tout en participant à l’éradication des virus ennemis, a permis de ne multiplier quelques individus les plus aptes au but recherché dans les 2 cépages retenus : le sémillon 80 % (riche et séveux, il fournit charpente et volume), et le sauvignon 20 % (précoce mais moins régulier le complétant par ses arômes et sa finesse).

 

Sur les 126 ha ouvrant droit à l ’A.O.C. Sauternes 100 ha seulement produisent actuellement de l’Yquem.

 

La tradition est respectée à travers le mode de culture. Le sol n’y est amendé qu’avec du fumier de ferme et de manière homéopathique : seulement 20 ha chaque année. Cet apport de compost parcimonieux maintient l’équilibre naturel du sol, en conservant un degré de pauvreté qui contraindra la vigne à donner le meilleur d’elle-même. C’est un des secrets qui permet, à mi-septembre, d’obtenir des raisins parfaitement mûrs «qui brillent comme de l’or» au travers des vignes.

 

La méthode de vendange au Château d’Yquem est immuable. Le temps venu, le personnel d’Yquem s’étoffe de 140 «coupeurs»; quatre troupes sont organisées pour arpenter les 103 ha et quêter les grains arrivés au stade optimum.

Un responsable par équipe a en charge le contrôle de la vendange selon les instructions de l’encadrement, en fonction des résultats obtenus au pressoir. Chaque panier est soigneusement vérifié. Le Botrytis Cinerea agissant différemment d’une grappe à l’autre, d’un grain à l’autre, on ne prélève à chaque passage, que les grains «rôtis» à point. La cueillette exige plusieurs «tries» successives. En moyenne il faut 5 à 6 «tries» étalées sur 6 semaines mais il peut arriver, que l’on passe 11 fois, pour n’achever qu’en décembre une vendange commencée en octobre (sans pour autant que la récolte ne soit nécessairement jugée digne de porter la signature «Yquem»).

 

Il est impératif que les grains soient cueillis à leur degré optimum de sur-maturation : soit à 20° d’alcool potentiel.

C’est un pari fou que de chercher à obtenir cette concentration naturelle, le passage de 18° à 20° d’alcool impliquant une perte de 50 % de la quantité de jus.

 

De ce mode de récolte si spécifique résulte le très faible rendement d’Yquem avec 9 hectolitres à l’hectare en moyenne sur 20 ans, soit seulement un verre par pied de vigne.

 

 

La destinée d’une vendange est très variable : toute la vendange devient de l’Yquem (cas rarissime ; une partie de la vendange porte l’étiquette du Château d’Yquem, le reste est déclassé ; toute la vendange est rejetée : 9 millésimes manquent au 20e siècle : 1910,1915, 1930, 1951, 1952, 1964, 1972, 1974 et 1992. C’est cela le pari d’Yquem. « On ne peut tout gagner que si l’on accepte de tout perdre » disait Alexandre de Lur Saluces.

 

 

6a0120a6dc16ed970b0168e53ed88c970c-800wi

Repost 0
Published by maria canabal - en Wine & Spirits
Comenta este artículo
27 febrero 2012 1 27 /02 /febrero /2012 10:00

JP1_8914.jpg

Crédit Photo: Château d'Yquem

 

 

Terroir

 

Les grands vins ne naissent pas par hasard, sur n’importe quelle terre. Ainsi, tout un ensemble de circonstances climatiques et géologiques combinées en un rare équilibre, fait que l’on peut vraiment parler pour Yquem d’un «génie du lieu».

 

Avec 2% du vignoble Girondin, le Sauternais est une toute petite appellation située à 40 km au Sud Est de Bordeaux. Bordé au Sud par les sables de l’immense forêt Landaise et au Nord par la fertile vallée de la Garonne, le terroir viticole de Sauternes recèle une extraordinaire diversité. Argiles, sables et graves y sont superposés en couches distinctes telles d’immenses piles

d’assiettes d’épaisseurs et de tailles variables, formant des collines aux pentes douces, nommées croupes. Chauds et secs en surface avec l’accumulation de chaleur par les galets de grosses graves, ces sols disposent cependant de bonnes réserves en eau de par la nature argileuse de leur sous couche.

 

L’extraordinaire variété des sols qui en résulte est un élément fondamental de la complexité finale du vin d’Yquem.

 

De par sa situation, le Sauternais bénéficie d’un climat océanique atténué par son éloignement de la côte. Cette particularité climatique est essentielle car elle seule permet au fameux Botrytis Cinerea, terrible champignon parasite de la vigne (la pourriture grise) d’évoluer différemment et de

se transformer ici en pourriture noble. C’est le secret du Sauternes.

 

Dans sa bonne évolution, le champignon contamine la baie, la colorant en brun, puis en envahissant la pulpe transforme ses arômes.

 

La peau du grain devenue perméable, permet une évaporation intense et le sucre se concentre à

l’intérieur pour atteindre des niveaux bien au-delà de la maturation normale, de 18 à 30° d alcool

potentiel, soit de 300 à 600 g de sucres par litre !

 

Seuls les grains dits confits ou rôtis seront alors récoltés. La zone d’influence de ce microclimat est révélée par la concentration sur 20 km de part et d’autre de la vallée de la Garonne de toutes les appellations moelleuses de Bordeaux.

 

Equilibre magique mais tellement fragile car sujet au moindre aléa : un peu trop sec et la contamination s’arrête, un peu trop d’eau et la concentration cesse, sans oublier les autres moisissures quêtant la moindre faiblesse du Botrytis pour le remplacer et gâcher irrémédiablement le raisin. La sanction de cette énorme prise de risque se reflète dans les rendements, tellement faibles, allant jusqu’aux années où la production n’est pas signée “Yquem”…

 6a0120a6dc16ed970b0168e53ed88c970c-800wi

 

Repost 0
Published by maria canabal - en Wine & Spirits
Comenta este artículo
24 febrero 2012 5 24 /02 /febrero /2012 10:00

JP1_8900.jpg

Crédit photo: Château d'Yquem

 


L’histoire d’Yquem - comme son vin - garde, encore aujourd’hui, une part de mystère; si la vigne y est sans doute présente depuis longtemps, le château actuel, lui, est relativement récent.

Il a gardé son aspect de ferme fortifiée et les traces de son passé médiéval.

 

Chaque génération de la famille propriétaire pendant cinq siècles, a contribué à l’agrandissement ou à la transformation du Château.

 

« J’ai persuadé notre Président, le Général Washington, d’en essayer un échantillon.

Il vous en demande trente douzaines, Monsieur, et moi, je vous en demande deux douzaines pour moi-même… ».

Ces lignes, écrites il y a plus de deux cents ans, sont de Thomas Jefferson. L’échantillon fut apprécié…

 

 

Mais, avant même d’être connu (et aimé) des présidents des Etats-Unis d ’Amérique, Yquem

s’honorait déjà d’une longue histoire.

 

Au milieu du XVème siècle le domaine passa des mains des ducs d ’Aquitaine à celles des rois de France. A partir de cette époque, la famille de Sauvage devient tenancière du domaine cultivé par des fermiers ou des métayers.

 

En 1711, Léon de Sauvage achète l’affranchissement de la rente versée au trésor royal, et jouit en pleine propriété du domaine. Son arrière-petite-fille, et unique descendante, Françoise-Joséphine de Sauvage d’Yquem, épouse en 1785 le comte Louis-Amédée de Lur Saluces.

 

Certains documents d’archives font remonter la construction des chais à la première moitié du XIXème siècle.

Le domaine d’Yquem demeurera dans cette famille jusqu’en 1999 avec une seule philosophie : préserver et défendre un patrimoine de plus de 4 siècles.

Par son action, il a porté au zénith la renommée de ce grand vin.

 

Louis Vuitton devient le principal actionnaire du Château d'Yquem en 1999.

 

 

6a0120a6dc16ed970b0168e53ed88c970c-800wi

 

Repost 0
Published by maria canabal - en Wine & Spirits
Comenta este artículo
14 febrero 2012 2 14 /02 /febrero /2012 13:00

 

md_314243_d084b1809ceac69a7070d81617623ac8.jpg

 

 

Le 10 février dernier a lieu chez Christie's Hong Kong la vente des "Fine and Rare Wines de la cave privée de Henri Jayer".

Le montant total s'élève à 7 millions d'euros avec une enchère record de 12 bouteilles de Vosne-romanee premier cru "Cros Parantoux" vintage 1985 à 200.000 euros.

Charles Curtis, directeur de la sections vins pour le marché asiatique a salué la vente en déclarant: "ces records confirment la passion de nos clients asiatiques pour les vins de Bourgogne et la place dominante de Hong Kong dans le marché des vins rares".

 

 

libéfood lov

 

Repost 0
Published by maria canabal - en Wine & Spirits
Comenta este artículo
1 abril 2011 5 01 /04 /abril /2011 22:49

 

makers_mark_london_paris_600.jpg

 

 

 

Designed to inspire travellers, the range of collectable packs has been created exclusively for travel retail and is available across all major passenger hubs.

Each of the 12 ‘The Mark Of…’ limited-edition packs features a different city, including six European cities - London, Paris, Amsterdam, Moscow, Madrid and Barcelona and six across the US - Manhattan, Washington DC, Miami, Los Angeles, Chicago and San Francisco.

The packs, which are available exclusively in these cities’ airports TILL DECEMBER 2011 show a classic and instantly recognisable skyline of each city, with the Maker’s Mark bottle visible in each vista.

 

Funny souvenir??

Repost 0
Published by maria canabal - en Wine & Spirits
Comenta este artículo
1 abril 2011 5 01 /04 /abril /2011 00:27

 

Average six-pack not good enough for you?

 

Heineken might be able to help you out with YOUR HEINEKEN (link), which allows beer drinkers to order customized six-packs for themselves or as gifts.

 

Consumers can submit their own pictures or designs or choose from 42 pre-designed sleeves.

They can preview their creations on theYour Heineken website, which provides a 3D visualization of the customized bottle. Pricing varies according to country.

 

France and Spain: 16 Euros + 6 Euros (delivery)

 

 

 

heineken.jpg

Repost 0
Published by maria canabal - en Wine & Spirits
Comenta este artículo
5 marzo 2011 6 05 /03 /marzo /2011 20:03

 

I missed today my flight from Madrid to Paris.

It happens.

I was not in the mood for reading, so I decided to have a look at the wine and spirits section of Baraja's duty free.

 

 

 

SPIRITS 

 

I discovered BELVEDERE when I worked for LVMH and I must said it is one of my favorites vodkas!

My eye is very shape because I really know very well this bottle.

What a surprise to see this black version who seems inspired by the night!

Name? Intense 100 Proof.

Remember, this means 50% alcohol!

37 Euros.

 

 

 

 

SL373814-copia-1.JPG 

 

 

Funny toy-size bottles of Absolut.

Diffrent flavours.

 

 

SL373813.JPG 

 

 

 

Hennessy VS Flask dressed like an i-phone!

The add saids: a “first of its kind, protected by a silicon “skin” which can be found in a variety of vibrant, stylish colors including red, yellow, purple, and green.”

I wasn’t sure what to think, but once I had one in my hand, silicon feels great.

The grape vine pattern of the label is echoed around the sleeve.

Nice for fishing or hunting trips?

12 Euros.

 

 

  SL373809.JPG

 

 

 

 

 

I got some prototypes information...

 

 

 hennessy12

 

 

 

 

 

 

CHAMPAGNE

 

 

What do you think about this Moët & Chandon triple pack with 3 mini bottles of 20 cl (BRUT IMPERIAL) togethr with 3 mini drinking spouts?

Cute, isn't it?

Nice gift pack!

40 Euros.

 

 

 

The neighbour was a pack with two tiny bottles of Moët rosé, and two mini flutes.

The packaging is shape.

But maybe too much Valentine's...

35 Euros.

 

 

SL373810.JPG 

 

 

 

 

 

 

SPARKLING WINES

 

Just in front of the Champagne, I recognized the Gaudi's style in the box of this Codorniu's cava.

Named in honour of the Raventos family, owners of Codorniu for over 400 years.

Aged 24 months in bottle before release. 

10,80 Euros.

 

 

 

 

SL373811.JPG 

 

 

 

Repost 0
Published by maria canabal - en Wine & Spirits
Comenta este artículo
5 marzo 2011 6 05 /03 /marzo /2011 17:25
I have visited on 4th. March wineries "Santa Catalina" at La Solana, La Mancha, Spain.

Landscape between Madrid and La Mancha has an extensive range of colors and diverse terrains variety, big prairies, hills, olive-trees, oaks, wind-mills...

Santa Catalina wineried manufactures traditional native grape varieties and new ones from France (Airen, Macabeo, Verdejo, Cencibel-Tempranillo, Syrah, Cabernet-Sauvignon).

I Tasted "Los Galanes" wines, red and white.
From the young ones to those aged in barrels in different grades.
Whites are very pale and light, with very fresh flavors.
Reds are strong and rustics, with berries flavours.

"Los Galanes" wines perfectly accompany all foods, both in traditional and innovative courses.
They are nice wines, easy to drink, middle range.
IMG_6673.JPG
lamancha3.jpg

   

lamancha2.jpg

 

  

lamancha4.jpg

 

 

 

lamancha5.jpg

 

 

 

lamancha6.jpg

 

 

Gracias especiales a Angela por haber compartido sus fotos.

Repost 0
Published by maria canabal - en Wine & Spirits
Comenta este artículo

Home Page

  • : Maria Canabal
  • Maria Canabal
  • : discovering, tasting, experiencing, researching, understanding and writing about food
  • Contacto

Search

Pages